Notícias da França !

Publié le par Rosario Duarte da Costa

Notícias da França !

 

Pois é…

O partido socialista foi eleito. Obteve a maioria absoluta em

tudo e, instalou-se no governo.

Illico Presto o presidente François Hollande, tentou aplicar

logo uma parte das suas promessas.

• Como a pariedade governamental, o aumento de 25% da

“Allocation de Rentée Scolaire”/ « abono de entrada escolar »...

•Tem ainda o objectivo de pôr a funcionar um sistema tutorial

destinado aos jovens que, precisam encontrar experiências e,

obterem novas aprendizagens.

 

• Ou, a salvaguarda de funcionários (ou mesmo aumento), em

certos Ministérios como: o da Educação, na Segurança Pública

(policiers, gendarmes...) mas, haverá diminuição progressiva

nos outros onde, os que partem não serão substituídos.

 

• Recentemente foi decidido pelo PR e o Governo que, os

productos essenciais : água, electricidade, gaz, não teriam

um aumento superior a 2%. Porém, hoje mesmo o Conseil Constitutionel decidiu que o gás não sómente seria aumentado

muito mais do que isso mas, esse aumento seria acrescido com

efeito rectroactivo nas facturas de todos os clientes. Uma

vergonha e,  as consequências serão bastante graves, em

particular para as famílias mais pobres.

 

• Acabou hoje a Conferência Social desejada pelo Presidente

da Républica. Os participantes tentam encontrar soluções para

a dívida do País. Parece que estão a previligiar a acréscimo da

CSG (o que se paga já através dos bulhetins de salário, ou das

reformas). Ora, isso atingirá todos os stractus da população,

(com a benção dos sindicatos), o que -quanto a mim- será uma autêntica vergonha.

 

Está certo. Quando não há dinheiro, tem que se procurar...

Porém, quanto a mim, haveriam outras soluções mais dignas.

Como por exemplo: existe aqui muita gente a trabalhar sem

declarar o que ganha. Eu mesma, conheço gente que o faz, não

por estarem cheios de fome ( o que seria aceitável), só porque

ou trabalham e querem ganhar ainda mais, ou vivem de

subvenções (subsídios), mas trabalham sem declarar...

Como não tenho o hábito de ser “pide”, não me vou queixar

deles mas, julgo injusto uns pagarem tudo e, outros

salvarem-se!

Um exemplo, o tal tipo que vive de ajudas mínimas, que faz

uns trabalhitos para certa associação, ao mesmo tempo que

repara carros, e vende alguns, ganhando bastante dinheiro e,

ninguém vê!

Sei que o que digo iria contrariar muita gentinha e,

inclusivamente algumas associações que, ajudam a miséria e,

ao mesmo tempo dela vivem...

Como é que querem levantar um País em tal sistema?!

 

Outro exemplo: passei hoje diante de certo mercado (ou praça)

aqui em Lyon e, vi um (depois outro e, ainda outro) isto é três

tipos hindus, distanciados uns dos outros, com um saquito no

chão ao lado. Cada um deles vendia 4 a  5 caixas de frascos de

perfume, não de imitações, sim originais: Poème de Lâncome,

Azzaro, Trésor de Lâncome, Chanel...

Perguntei ao primeiro: são perfumes verdadeiros?!

–Não disse-me...

Perguntei ao segundo a mesma coisa, respondeu-me que sim e,

mostrou-me mais duas ou três outras caixas...

Fui ver o último, disse-me os preços: 20 euros.

Interroguei-me um pouco e, propús-me de lhe pagar 15. Ah non.

Vous connaissez leurs prix en parfumerie ?!

 

De repente, o homem hindu, começou a arrumar os perfumes no

saco. Pronto, vi que a polícia estava a uns 20 metros. Compreendi.

Não comprei, evidentemente!

 

Estamos em Lyon. Normalmente é-nos proíbido comprar produtos

desse tipo, fora do lugar onde devem ser vendidos. Não eram

amostras, não... E, ninguém faz nada?!

 

Assim vai a França. Como a Italia, Portugal ou Espanha. Vai ao

fundo, porque ninguém faz nada. E eu, como milhões de outros

tenho que pagar. Vergonhoso, não?!

Rosario Duarte da Costa

Copyright

10/07/2012

http://lci.tf1.fr 

PSA et Fiat produiront à Sevelnord jusqu'à la fin 2016

Peugeot Citroën et Fiat ont annoncé mercredi qu'ils produiraient des véhicules utilitaires dans leur usine de Sevelnord (Nord) jusqu'à la fin 2016. Les deux groupes ont présenté aux syndicats un projet d'accord sur le transfert à PSA de la participation de Fiat dans leur coentreprise. PSA et Fiat espèrent parvenir à un accord définitif avant la fin de l'année. Le groupe italien avait annoncé en 2011 qu'il ne renouerait pas après 2017 son partenariat à Sevelnord.

Sapin accuse Sarkozy d'avoir retardé le plan PSA

le 11 juillet 2012 à 11h01 , mis à jour le 11 juillet 2012 à 11h19

Selon le ministre du Travail, Michel Sapin, le plan social PSA tant redouté aurait été retardé à la demande de Nicolas Sarkozy. Le groupe automobile se réunit jeudi pour décider de l'avenir du site d'Aulnay-sous-bois.

Le ministre du Travail, Michel Sapin a dit mercredi sur France Inter s'attendre à de "mauvaises" nouvelles pour le site de PSA d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Selon  lui, le plan social aurait été volontairement "retardé" ces derniers mois à la demande de l'ex président Nicolas Sarkozy.

  • Bercy dément avoir reçu une demande d'aide de PSA

    Le groupe PSA, face à la chute de ses ventes mondiales, s'apprête-t-il à demander un prêt de l'Etat ? Latribune.fr l'affirme, citant un bon connaisseur du milieu automobile. Chez PSA, on dément avoir entamé la moindre démarche, et à Bercy, on nie toute prise de contact en ce sens.

    Publié le 06/07/2012 Bercy dément avoir reçu une demande d'aide de PSA
  • PSA appellerait l'Etat à l'aide

    Selon LaTribune.fr, le constructeur automobile, qui annonce vendredi matin une chute de ses ventes mondiales de 13%, s'apprête à demander de l'aide à l'Etat. En échange, ce dernier pourrait entrer au capital de l'entreprise. L'information a été démentie par un porte-parole du constructeur, vendredi matin.

    Publié le 06/07/2012 PSA appellerait l'Etat à l'aide
  • Peugeot PSA pourrait supprimer 10.000 emplois en France

    Le groupe automobile pourrait supprimer jusqu'à 10.000 emplois en France cette année, révèle mardi l'agence de presse Bloomberg. 6.000 suppressions de postes avaient été envisagées jusqu'à présent pour l'ensemble de l'Europe.

    Publié le 03/07/2012 Peugeot PSA pourrait supprimer 10.000 emplois en France
  • PSA va encore devoir se serrer la ceinture

    Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, en difficultés, va devoir prendre de nouvelles mesures d'économies, a annoncé jeudi son président du directoire. Un CCE extraordinaire se tiendra avant fin juillet.

    Publié le 28/06/2012 PSA va encore devoir se serrer la ceinture
  • France Télécom n'a aucun plan social "sous le coude"

    Le PDG de France Télécom, Stéphane Richard, a assuré mardi qu'aucun plan social n'était prévu au sein de son groupe en dépit de l'arrivée du nouvel opérateur de téléphonie mobile Free Mobile. Il accepterait de baisser son salaire de 30%.

    Publié le 05/06/2012 France Télécom n'a aucun plan social "sous le coude"
  • Plans sociaux : "environ 36" entreprises "en danger" selon Ayrault

    Plans sociaux, SMIC, retraite : le Premier ministre a fait un tour d'horizon de la situation sociale en France en revenant notamment sur des dossiers "brûlants", vendredi matin sur RMC.

    Publié le 01/06/2012 Plans sociaux : "environ 36" entreprises "en danger" selon Ayrault
  • Chômage : les plans sociaux ne sont pas les premiers coupables

    Si les chiffres sont souvent importants, car ils concernent parfois plusieurs centaines de personnes d'un coup, les licenciements économiques constituent moins de 3% des entrées au chômage.

    Publié le 30/05/2012 Chômage : les plans sociaux ne sont pas les premiers coupables
  • Plans sociaux : la liste noire

    La CGT doit remettre mardi à Jean-Marc Ayrault une liste d'entreprises dans lesquelles sont prévus plans sociaux, redressements et liquidations. Des dizaines de milliers d'emplois sont menacés. A travers cette liste, le syndicat interpelle le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

    Publié le 27/05/2012 Plans sociaux : la liste noire
Plus d'infos
  • Bercy dément avoir reçu une demande d'aide de PSA

    Vue : 774 fois

    Le groupe PSA, face à la chute de ses ventes mondiales, s'apprête-t-il à demander un prêt de l'Etat ? Latribune.fr l'affirme, citant un bon connaisseur du milieu automobile. Chez PSA, on dément avoir entamé la moindre démarche, et à Bercy, on nie toute prise de contact en ce sens.

  • PSA appellerait l'Etat à l'aide

    Vue : 3 248 fois

    PSA appellerait l'Etat à l'aide

    Publié le 06 juillet 2012

    Selon LaTribune.fr, le constructeur automobile, qui annonce vendredi matin une chute de ses ventes mondiales de 13%, s'apprête à demander de l'aide à l'Etat. En échange, ce dernier pourrait entrer au capital de l'entreprise. L'information a été démentie par un porte-parole du constructeur, vendredi matin.

  • Peugeot PSA pourrait supprimer 10.000 emplois en France

    Vue : 21 010 fois

    Le groupe automobile pourrait supprimer jusqu'à 10.000 emplois en France cette année, révèle mardi l'agence de presse Bloomberg. 6.000 suppressions de postes avaient été envisagées jusqu'à présent pour l'ensemble de l'Europe.


Il y a "des nouvelles mauvaises qui vont être annoncées, pourquoi n'ont-elles pas été annoncées il y a quatre mois, cinq mois ou six mois d'ailleurs?", s'est interrogé M. Sapin.
Il affirme que le plan redouté pour le site d'Aulnay-sous-bois est "typiquement un de ces plans dont Nicolas Sarkozy a demandé de le retarder plutôt que de trouver des solutions".

Le ministre du Travail a ironisé, faisant remarquer : " (...) que M. Varin (le président du directoire de PSA Peugeot Citroën) avait été plusieurs fois convoqué dans le bureau de Nicolas Sarkozy. Vous pensez que c'était pour parler du nouveau modèle qui allait sortir chez Citroën ou chez Peugeot? Non, c'était pour parler de ces sujets-là, en lui disant « tu verras ça plus tard »".

« Un dialogue exemplaire et des contreparties »
  

PSA Peugeot Citroën est pressé de toutes parts de révéler ses intentions pour le site d'Aulnay dont la fermeture est redoutée depuis un an. Des mesures visant à redresser le groupe, confronté à un marché européen en berne, doivent être dévoilées jeudi lors d'un comité central d'entreprise.

Interrogé sur l'hypothèse d'une fermeture d'Aulnay, M. Sapin a répondu que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, "souhaitera regarder la réalité de ce que dit la direction de PSA quant aux difficultés". Le ministre du Travail a aussi dit "exiger de PSA que le dialogue soit exemplaire et que les contreparties soient à la mesure des problèmes rencontrés". "Si Aulnay ne conserve pas de production de PSA, quels sont les efforts faits par PSA pour qu'il y ait de l'activité à l'emplacement d'Aulnay, ce qu'on appelle de la réindustrialisation? Voilà typiquement une responsabilité qui incombe à une entreprise", a poursuivi le ministre.

Le groupe automobile pourrait supprimer jusqu'à 10.000 emplois en France cette année, selon une information révélée le 3 juillet par l'agence de presse Bloomberg. Jusque-là, 6.000 suppressions de postes avaient été envisagées pour l'ensemble de l'Europe
 
 

Publié dans Dialogues

Commenter cet article