Le Portugal...III)


Économie

 

Relations économiques (Portugal-France) :

 

Malgré une forte présence des grands groupes français au Portugal, ( Investissements, Sonae,

EDP,Télécom, Rhône-Poulenc et la présence de milliers de portugais en France, il ne reste pas

moins qu’il y a des efforts à faire pour optimiser les échanges entre les deux pays.

Généralement les conditions de travail au Portugal sont bonnes, selon des enquêtes effectuées

auprès des expatriés présents au Portugal. (il y a plus de 20 000 expatriés dans ce pays.).

En France, une plate-forme d’orientation pour les entreprises est née courant 2002- le SIME -.

C’est un dispositif public d’appui au commerce extérieur destiné aux entreprises axées sur un

projet à l’international.

Contact :

                                                               www.ubifrance.fr

                                                               sime@ubifrance.fr

 

Les avantages fiscaux pour les entreprises françaises existent, cependant à croire des études

diverses, elles

sont insuffisantes.

Risques

 

Jusqu’à début 2004, l’économie portugaise a stagné du fait de l’austérité budgétaire, d’une très

 faible demande interne, de l’augmentation du chômage…
Les salaires bloqués n’ont pas aidé à améliorer la situation au même temps que la demande

externe a reculé !

Alors, une loi d’orientation est née, visant la mise en place d’un Plan d’Action afin de mieux

gérer les ressources, mieux vendre et attirer des investisseurs.

 

Les entreprises portugaises souffrent de la situation, ne paient pas toujours ou paient hors délais,

 malgré une mobilisation nationale pour la reprise.

La mondialisation a permis au Portugal de s’approcher d’autres marchés ( exemple- la Tunisie),

mais elle a encore du mal à attirer d’autres investisseurs, partenaires…

Ceci dit, le Portugal commence à s’apercevoir que l’investissement immatériel va de pair avec

les autres investissements et probablement la situation pourrait changer dans les mois qui viennent

( fin 2004, 1er trimestre 2005).

 

Exportations

 

Au Portugal…

La CCLIF( Chambre du Commerce et Industrie Luso -française), a pour objectif l’aide au

développement des entreprises dans le marché portugais et français.

Si après la 25 Avril et l’adhésion à l’Union Européenne le Portugal a bénéficié d’une forte

croissance, il ne reste pas moins que depuis 2001 l’ activité et les exportations ont été freinées,

pour des raisons telles que le manque de compétitivité, une faible demande des Pays Européens,

un endettement croissant qui a anéanti le pouvoir d’achat et de consommation des ménages ainsi

que le bas niveau d’investissement  dans le développement des ressources entrepreneuriales.

                                                               www.ccilf@mail.telepac.pt

adresse : Avenida da Liberdade, n°9-7ème étage

                1200 Lisboa

téléphone: 00(351) 21 324 19 90.

 

En Janvier 2003, l’Icep, l’AEP( Association Entrepreneuriale du Portugal l’AIP( Association

 Industrielle Portugaise et la NEPE ( Centre Entrepreneurial de Promotion Extérieure)

ont donné les orientations pour que Portugal exporte + et mieux !

Le Portugal veut se donner les moyens de vendre mieux !

Selon un des Ministres :

Le constat : Portugal fabrique bien mais généralement vend mal !

Il ajouta :

Le gouvernement et les entrepreneurs doivent avoir un objectif commun

1)       Former le personnel cadres et non cadres

2)       Intensifier le design comme facteur de compétitivité

3)       Montage d’un système d’information économique des entreprises

4)       Implication des CCI à l’extérieur

5)       Développement des services externes d’appui à l’activité des entreprises.

Objectifs :

-          Permettre la croissance, en valeur et quantité à court terme,

-          Consolider et élargir la base exportatrice actuelle

-          Augmenter la compétitivité de cette base,

-          Diversifier l’éventail des destinations « export »

Marchés :

-          Ceux qui ont montré leurs avantages ; Allemagne, France, Royaume Uni,

-          États Unis, Pays Bas, Belgique, Luxemburg, Italie, Brésil, Angola , Cap Vert,

-          Mozambique.

-          Marchés potentiels : Canada, Hong Kong, Chine, et Mexico.

-          Autres Marchés : Pologne, Hongrie, République Tchèque, Maghreb  et

-          autres pays arabes.

 

Secteurs :  Ayant des avantages démontrés :

-          Véhicules, vêtements et accessoires, machines et appareils électriques,

-          fils, tissus, articles de confection, fibres textiles, ouvrages en bois et liège,

-          sauf meubles), appareils et équipements de telecommunication, ouvrages

-          en minerai non métallique, machines et appareils industriels, papier, carton,

-          ouvrages en papier de cellulose de papier ou carton, pâte de papier, boissons.

Ayant des avantages potentiels :

-          Meubles et leurs parties ; produits médicinaux et pharmaceutiques, autres

-          matériels de transport ; machines, moteurs et leurs équipements ; instruments

-          et appareils professionnels, scientifiques et de contrôle ; machines et appareils

-          de bureau ou pour le traitement automatique de l’information.

Autres secteurs :

-          Services d’Ingénierie, consultants et projets ; technologies de l’information,

-          communication  et autres services associés.

 

Type de projets :

-          Sectoriels : De promotion externe

-          Projets horizontaux :

Financement des projets :

-          Appuis Publics

-          Cofinancements

-          Privé.

Chaque projet doit être financé en, mixe.

( Synthèse de la Revue Icep-pt.)

                                                                 

Investissements

 

L’ Iapmei (Institut d’aide aux PME)a mis en place avec l’API et l’IFT un guide de

l’investisseur :

Leur slogan : Vous investissez au Portugal ? Il est juste que le Portugal investisse en vous !

Une étude réalisée par le Gouvernement sur 9 secteurs, ( construction résidentielle, vente au

détail, banque, télécommunications, transport routier et marchandises, automobile et tourisme,

avec l’ajout des secteurs textile et santé.

Il est sorti de cette étude que la productivité au Portugal équivaut à la moitié de celle des pays

européens les plus productifs ! Ceci est dû a :

- Facteurs structurels :

-Facteurs non structurels :

- Barrières :

1-Informalité, 2-Régulation des marchés/produits,3- Ordonnancement du territoire de la

bureaucratie du licenciement et autres processus, 4-Prestation de services publiques,5-

Législation de W, 6- Héritage industriel.

L’expérience espagnole : En Espagne face aux mêmes difficultés, on a développé un certain

nombre d’initiatives qui ont permis de changer la situation :

• Rationalisation du système fiscal

• Renforcement des mécanismes d’Auditorat( fiscal, sécurité social, w, etc…)

• Application des pénalités (monétaires et autres)

• Renforcement de la prise de conscience de l’opinion publique

• Redessine ment organisationnel de l’administration

Investissement en équipements:

Éloignement des meilleures pratiques internationales :

Difficulté à établir les conditions nécessaires à l’innovation :

Les principaux secteurs d’activité au Portugal sont essentiellement liés aux produits manufacturés,

transport, habillement, agroalimentaire, papier, artisanat, fibres textiles, mode et accessoires,

ouvrages de bois et liège, boissons…

 

 

  

• Quelles formalités accomplir dès son arrivée :        - Présenter ses papiers (C.I.) ou passeport

                                                                                              - Contrat de W

                                                                                              - Si accompagnement familial justifier lien

de parenté.

 


Rosario Duarte da Costa
2006-Copyright