24/10/2010- Le Grand Rêve Economique de l’Europe!

 

Olhando o mar, sonho sem ter de quê

Auteur de la photo: Filipe Lucas Barroso olhares.com"

 

Le Grand Rêve Economique de l’Europe!

 

L’Europe a toujours rêvée d’être une puissance économique

et financière mais, en fabriquant des rêves elle s’est laissé aller à la facilité de la « trop de production », rendement maximum -en oubliant ces dernières années ceux qui travaillent- !

La surproduction a conduit les entreprises vers l’Export dans

les pays peu développés, au même temps que les investissements se sont tournés vers d’autres continents où, les bénéfices sont plus attractifs, alors que l’on a vu l’immobilisme de certaines entreprises et le manque de concertation entre les acteurs des forces productives !

S’ajoute à cela l’internationalisation des Entreprises Européennes qui ont pris de cap vers d’autres continents

dont l’économie n’est pas encore à maturité et, où les coûts salariaux sont plus bas « Brésil, Chine, Europe de l’Est…

entraînant d’une part, le déplacement de personnel désigné comme « Expatrié », mais aussi un chômage qui s’est considérablement accrut dans le pays de l’Europe !

Les Pays Européens ont vécu assis sur des déficits constants mais, les gouvernements n’ont jamais traité la maladie avec des Plans de rigueur, afin de renforcer leur économie.

Alors, depuis des années et des années les responsables politiques n’ont jamais porté attention à cette maladie chronique et, aujourd’hui, face à la Crise Européenne ils

sont contraints de trouver des solutions et l’argent indispensable pour l’action !

Le Bilan de chaque état, n’a jamais été fait avec les

Syndicats et, aujourd’hui on pratique une politique de « l’autruche » pensant renverser la vapeur de la situation !

 

L’agriculture –anciennement pilier de l’Europe est devenue

ridicule car, elle ne suffit plus à alimenter nos populations.

La concurrence est devenue pharamineuse et, la population

se voit assujettie aux produits qu’on lui propose (avec ou

sans label de qualité) !

 

Mais, les peuples de ces pays grognent car, les changements

dits « structurels » ou « conjoncturels » ne seront pas aisément résolus, même si on met tout le peuple à contribution !

Le malaise social gronde, du fait du chômage, des entreprises

licenciant  leur personnel pour diverses raisons, du manque d’évolution du personnel dans les postes etc.…

A l’école ou bien au sein de l’Entreprise, on n’a jamais préparé les publics aux changements (de formation, de poste, de recherche, ou de vie) !

Or, le vieillissement de la population, la longévité, le chômage…, font que leurs répercussions jaillissent sur les

Economies nationales et européennes !

Aujourd’hui dans nos sociétés des voitures, des robots, des équipements personnels ainsi que des outils de communication (portable, ordinateur  et Internet), la consommation arrive au plus haut degré de la pyramide et, c’est justement là, que l’on ira toucher notre société de la surconsommation !

On y touche, sans penser qu’un jour elle puisse se trouver en danger, dans une mer de Grandes difficultés !

 

 

Rosario Duarte da Costa

Copyright

24/10/2010