18/10/2010: Portugal: “Bacalhau” - com todos ou, não?!Portugal um bairro de lata, com um submarino à porta!Frei Ventura

Je venais d'écrire il y a à peine deux jours, un article sur le Portugal.

N'ayant pas pu le Publoguer pour des raisons familailes, je le fais aujourd'hui et, voilà un mail qui me fut adressé par un ami, qui tombe

à pic!

Il s'agit d'une émissio de télé, avec Frère Ventura, au Portugal.

Il S'exprime et, continue à dire des choses essentielles sur la vie, les hommes politiques...

Il parle de la perte des mémoires par les portugais! Du manque de respect

de l'homme par l'homme et encore, de toutes les vanités portugaises qui font, honte à ceux qui voudraient avancer!

N'oubliez-pas de l'entendre car, il touche à "l'essentialité de l'être humain"!

  Rosario Duarte da Costa

  18/10/2010

 

É PRECISO QUE ESTE VIDEO DÊ A VOLTA A PORTUGAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Auteur: João Araujo"olhares.com

 

Portugal hoje: “Bacalhau” - com todos ou, não?!

 

Qu’elle est bavarde-me direz-vous!

Et, en plus, elle nous parle toujours du Portugal …       

 

A quoi je réponds : c’est vrai…

Tout d’abord, parce que c’est le pays de mes racines, de mon enfance et de mon adolescence.

Ensuite, parce que je me suis aperçue que, je vois mieux le Portugal depuis que je suis loin : je fais plus attention aux belles choses qui me paraissaient singulières, lorsque je les avais à côté de moi!

Enfin, parce que quand on est loin, on fait travailler le cerveau et on amène tout ce que l’on désire vers soi.

Et, c’est ainsi, que je suis toujours à l’écoute des battements du cœur portugais. Non, ce n’est pas le foot (que je n’apprécie guère, -comme je vous avais déjà dit sur mes pages), ce sont plutôt les battements du cœur de la terre, le peuple, ou encore les évolutions positives…

Ce n’est pas la morue «  que j’aime de temps en temps, quand elle est bien préparée », ni le Porto que j’utilise seulement quand je le partage avec des amis.

Ce ne sont pas les fêtes portugaises ici où, je ne me présente jamais, ni le folklore qui ne m’inspire qu’un retour vers un passé hélas, dramatique !

Ce qui m’inspire ? C’est l’histoire en mouvement, les gens et leurs douleurs, les échecs et les réussites d’un peuple qui sait regarder loin et découvrir le monde !

 

C’est la langue, la musique des mots et, les auteurs portugais que j’aime énormément !

C’est un état d’esprit de ceux qui savent porter le Portugal dans le Monde, sans blesser les autres peuples en partageant avec eux ce qu’ils ont de mieux !

Ce sont les artisans dans tous domaines, qui savent porter haut leur savoir intégral !

C’est la mer bleue du Portugal qui se lève et tend l’oreille, pour entendre le chant des belle sirènes !

Ce fut cela mon Pays !

 

Sinon, aujourd’hui il a changé. Avec la révolution, les avancées économiques, financières, sociales et culturelles…

Il est devenu membre à par entière de cette vieille Europe. Il avance de port en port, cabote, repart tentant de devenir lui-même. Mais, entrer dans le cercle européen a eu un prix et, ce prix il le paie fort cher !

 

Dans « l’Armada » européenne, il est un petit bateau et, pourtant, il paie le prix fort. comme le paient la Grèce et, l’Espagne !

Subissant les pressions de l’Europe, du FMI, des Banques et de tous les organismes financiers, le Portugal étouffe et, on ne sait pas quoi lui donner pour qu’il puisse bien respirer !

La gauche est au pouvoir. Mais Monsieur José Sócrates à lui seul, il n’est pas la gauche.

Il a fait beaucoup de faux pas, il a laissé couler le bateau dans des eaux trop sales !

Et, c’est là, que la droite arrive avec ses propositions à elle, qui ne sont pas non plus des choix mirobolants et attaque, -en haut, en bas, à gauche…-la droite – pour cette dernière ayant toute sa miséricorde !

Ainsi va le Portugal, après avoir vendu quelques palais pour que les promoteurs créent des Hôtels *****, criant que le Tourisme en 2010 fut extraordinairement fort mais, que les résultats sont mauvais et «  Il faudra

se serrer la ceinture » !

 

Alors dans la criée on entend le 15/10 le journal « Portugal Diário dire : Coup violent dans l’estomac de la classe moyenne…

Mais oui, ce sont des coups –comme au temps de Salazar !

Plus loin, le « correio da manhã » évoque la manifestation du prochain 24 Novembre, contre l’austérité et, informe que les syndicats des enseignants ont décidé de se joindre aux travailleurs, tandis que les Forces de la Sécurité portugaise seront solidaires de cette action et, c’est pourquoi, ils auront une attitude préventive !

 

A ces journaux on peut ajouter « O Publico » qui évoque le fait que le Gouvernement  portugais ira réduire de 20% les Administrateurs Privés et Publics !

Et là, rentre en jeu Madame Ana Jorge –Ministre- qui propose un allongement de l’âge de la retraite, considérant que les personnes aujourd’hui ont capacité de travail jusqu’à 70 ans !

 

Dans tout ce méli-mélo, on apprend que l’électricité augmentera de 3,8% en 2011.

Que les boissons –lait et yogourts à boire, ainsi que le « Coca » etc…auront

une augmentation de la TVA de 23% !

Au même temps toutes les autoroutes deviennent payantes et, mon Dieu !- on ne sait plus quoi trouver pour ramasser de l’argent !

 

Les PS et PSD sont en guerre constante, le président Cavaco profite pour faire sa campagne électorale lors de ses déplacements dans le pays et, -je me dis- c’est une misère authentique car, on est passés juste à côté de la Démocratie !

Le Docteur Manuel Alegre propose d’autres solutions et, semble avoir la volonté de s’entourer de gens compétents pour mieux gérer l’économie

du pays. Mais, à ce moment là, il faudrait engager aussi des personnes « hors » du PS car, il y a aussi des bons économistes ailleurs !

Malgré tout, Manuel Alegre semble être le seul candidat qui puisse s’affirmer et donner une nouvelle image du Portugal. Ses diverse expériences de vie, sa vie de militant, son intérêt pour les classes défavorisées, mais aussi sa carrure linguistique « poète confirmé et reconnu à l’international,) pourront  lui donner une autre vision du Portugal et du monde !

Mais, le peuple portugais est parfois ingrat et, risque de faire passer le moins mauvais pour prendre le pire !

 

Alors, ne m’en voulez pas de ma franchise mais aujourd’hui, à quoi

servent ceux qui semblent « être porteurs d’espoir » si une partie du peuple est aveuglé par du bla-bla qui les mènera nulle part ?!

Quant à la situation de la crise, les Grands Economistes ne servent à rien, puisque dans ce monde  n’importe qui peut gérer un pays à sa façon . Comme dit le serveur au restaurant portugais, quand on lui demande un plat de morue : vous le voulez, « avec ou sans tous?!?

 

Enfin, Noël approche à grands pas et, nous ne savons pas encore comment sera Noël au Portugal et, en France non plus !

 

Faites comme moi : prenez un livre « avec ou sans cigarette » et, détendez-vous dans votre nuit, en attendant la lueur pour demain !

Rosario Duarte da Costa

Copyright

16/10/2010