Crise 2010: Est-on a la veille d’une troisième guerre mondiale?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image:www.azur-winds.com

 

 

 

 

 

 

 

Est-on a la veille d’une troisième guerre mondiale?

 

Ne riez pas. Ne me prenez pas pour une demeurée non plus. Dans

l’horloge du monde les aiguilles son déréglées et le cadran est gris !

 

Le siècle dernier l’horloge tournait ses aiguilles autour de quelques

axes : le fascisme, le communisme et le capitaliste...Oui, c’est bien

cela ! Mais, tous ces axes se sont démontés l’un après l’autre

incompatibles pour gérer une société qui avance et s’engourdit oubliant

les choses essentielles de la vie. Oui. Et le système d’aujourd’hui ne

correspond pas, ne correspond plus pour faire tourner la machine des

états. Et, parce qu’il est inefficace, corrompu, les gérants de nos états

tentent de venir à son secours avec des remèdes qui consistent à faire

payer toute la population. Et, c’est pourquoi dans chaque pays on tente

des mesures « au va vite », soi disant pour régler la situation. Mais, pensez-vous que ces mesures seront justes, efficaces et qu’elles

iront  résoudre tous les problèmes de notre système actuel ?!

Détrompez-vous ! Car, je lai dit déjà sur ce site qu’il y a deux possibilités

pour changer les choses :

 

1)       changer l’homme

 2)      changer le système

 

1) Dans le premier cas, il me semble qu’il sera possible de

« changer l’homme » dans un système comme celui où nous sommes

assis. Mais, pour changer l’humain il faudrait effectuer un travail de

longue haleine, lui donnant les moyens de trouver les raisons pour

lesquelles l’être humain devrait modifier son comportement, son attitude,

ses envies et ses besoins car, depuis un siècle la publicité l’a rendu victime

de tout ce qu’elle lui dit, le faisant croire qu’il a vraiment des besoins...

Cela demanderai du temps, de l’argent, une formation longue avec un

apprentissage lui donnant les moyens de mieux connaître la « terre » où il

vit, de mieux se connaître lui-même et d’aller avec d’autres vers le combat

pour le changement !

Je vous le dis, cela est presque une utopie !

 

Dans le second cas “changer le système” cela aussi est assez difficile.

Nous vivons dans un monde où, on est passé d’une société de riches et

pauvres à une société de riches, moyens et pauvres…souvent les classes

moyennes étant issues des pauvres. Le système actuel issu des différentes

volontés politiques nationales, dont les responsables les ont adaptés suite

aux différentes crises (comme par exemple celle de 1990), se voient offrir

des études et des rapports liés à l’économie, au défi, au management de

toutes sortes, à l’excellence, à la communication interne ou externe,

tentant changer les états et/ou les entreprises avec des nouveaux outils, avec -au moins- dix ans de retard !

 

Pourtant, nous devons être la société de la plus grande consommation de

produits manufacturés…Et, nous consommons d’autant plus que tout est

fait pour nous y inciter ; depuis la santé à la pharmacologie et, à la beauté ; de l’alimentaire aux loisirs…C’est en consommant, que nous nous trouvons envahis de détritus en tout genre. Mais, nous sommes dans le système !

Ceci est grave !

Un exemple : lorsque la sécurité sociale m’a adressé une lettre pour me

faire vacciner contre la grippe H1N1, je suis restée assise sur mon fauteuil

en me disant : et pourquoi, devrais-je me faire vacciner ?!

De même, en ce qui concerne mon fils handicapé. Car, à mon avis, si le

vaccin pourrait être efficace contre la grippe, personne n’a répondu à ma

question « quelles pourront-être les conséquences de ce produit sur ma

santé globale ?! ». Alors je me suis dérobée !

Quelque temps après j’ai vu le « fiasco » de ce système, des dépenses

engagées par les différents états européens et le nombre de vaccins qui

sont restés sans client !

J’ai pensé alors, que tout est fait pour conduire nos vies de citoyens ; il

me semble que nous sommes pris comme des enfants donc irresponsables !

Les états décident et nous devrons nous taire !

Mais alors, c’est nous qu’avons fait élire les responsables politiques. C’est

le peuple qui leur a donné leur confiance. C’est à se poser la question : pour  être traités comme ça ?!

 

Nous voilà en pleine crise. L’Europe s’agite. Tous les gouvernements

courent derrière des mesures qu’iront nous être imposées. Augmentation

des Impôts, rétraîcissement des salaires, diminution des droits d’assurance maladie, baisse des retraites, allongement de la durée du temps de travail etc..

Et tout cela « en nom du Patriotisme », comme demandait Monsieur

Socrates Premier Ministre Portugais, ou bien son collègue espagnol il

y a peu…

Je cite comme exemple un de mes amis espagnols, cadre de la fonction

publique qui a déjà vu baisser son salaire du mois de Mai !

Voilà maintenant l’Angleterre qui hurle haut contre la crise…L’Italie

viendra scander les mêmes slogans dès demain. Alors, pourquoi l’Europe,

cette Europe que l’on a voulue, ne prend pas une fois pour toutes le taureau par les cornes (en exigeant la constitution de cellules spéciales) capables de  Manager ce type de problèmes, à l’échelle européenne voir mondiale?!

Car, l’Europe se vante du célèbre traité de Lisboa, mais aujourd’hui il

n’a plus aucune valeur !

 

Notre vieux continent chargé d’histoire et de savoirs est en train de

s’écrouler comme un château de cartes alors qu’il a toujours voulu

régner comme « maître du monde » !

Où allons-nous chers amis, chers lecteurs ?

Vers-où allons nous et avec qui allons-nous ?

Pour quels résultats ?!

 

Regardez le petit entrepreneur qui ne sait plus à quel saint se vouer, et

qui achèvera sa course avant la fin de son objectif…

Regardez le petit jeune qui ne sait plus où aller car, en situation de crise

il se demandera où aller, vu que le travail ne lui ouvre pas ses portes et,

qu’il sait que le chemin va être trop long…

Regardez la vieille dame dont les ressources sont minces et qui ne pourra

plus se payer une aide ménagère…

Regardez les handicapés, ceux qui sont comme vous et moi mais qui sont

dépendants de leurs familles, de structures adaptées pour les prendre en charge  avec sécurité et savoir faire, d’équipes médicales adaptées…

Voyez l’étranger là bas, pointé du doigt vu qu’il travaille et son voisin pas…

C’est un accroissement de la xénophobie, du racisme !

Alors, nos sociétés s’accroupissent cherchant les moyens de pouvoir

s’ ensortir. Mais, cette situation actuelle risque de toucher tous les

continents et je me demande si nous allons vers une nouvelle « guerre

mondiale » !

 

Car, bientôt, faute de pouvoir payer son enterrement, l’homme

s’enterrera de lui-même dans la boîte de son désespoir !

 

Rosario Duarte da Costa

Copyright

24/05/010