25/10/2010: France -Portugal-La Pulsation de leurs cœurs !

 

Eu não sou de Ninguém

Auteur: Filipe Lucas Barroso"olhares.com"

 

25/10/2010: France -Portugal

La Pulsation de leurs cœurs !

 

 

Alors qu’en France  le Président Nicolas Sarkosy (selon un sondage de l’IFOP), est au plus bas, au Portugal, le Président Cavaco Silva tente de se refaire une santé, pour reconquérir le plus haut fauteuil portugais!

 

En France le gouvernement a entériné la première partie de la Loi concernant les Retraites (ceci malgré la grogne du peuple), qui continuera à manifester (même en période de vacances scolaires) jeudi prochain, selon les syndicats professionnels et étudiants. Lette loi devrant être entérinée -selon la presse autour du 15 Novembre-. Il y a eu encore des grèves ce dimanche 24 Octobre concernant les raffineries (une sur quatre non approvisionnée),  ainsi que les ports et les transports, sans oublier celle des éboueurs comme à Marseille par exemple!

Le 25 Octobre les distributeurs d’essence sont au même point que la veille, les camionneurs cesseraient leur grève, alors que

d’autres secteurs rentreraient en action!

 

Au Portugal les partis politiques tentent de voir avec le gouvernement, s’ils arrivent à conclure le budget 2011, des distensions diverses apparaissent et, aujourd’hui, la réponse est floue. Pour le moment ils sont au début de leur négociation, malgré que le CDS (Parti du centre droit), ait fait savoir qu’il ne votera pas le budget !

Il faut dire que dimanche après huit heures de négociation,

il n’y avait pas de décisions concluantes…

 

Le Docteur Fernando Nobre (un des candidats à la Présidence), dit que le budget est un « tape œil » dont l’objectif est de sauver la face ! (journal o publico)

Ce budget (toujours selon lui), empêcherait d’investir et de créer emploi et richesse !

 

Manuel Alegre, candidat lui aussi à La Présidence de la République Portugaise, évoque le manque de présence de l’actuel P.R.,  soulignant ce qu’il aurait fait s’il était président

durant cette crise : convocation du Conseil d’Etat ; convocation  des partis politiques plus tôt, ainsi que des partenaires sociaux, syndicats et associations d’employeurs; concertation politique et sociale des chefs des

gouvernements et institutions étrangères, afin de faire comprendre Portugal de manière plus juste !

 

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises ferment au Portugal.

Par exemple « Marsans » -entreprise espagnole devenue insolvable suite à divers problèmes, - le Tribunal vient de mettre en vente tous ses biens!

 

Au même temps, il semblerait que Portugal soit devenu un refuge pour les Mafias de Sicile, (blanchissement d’argent et trafique de drogue)!

N’oublions pas ce que j’avais déjà évoqué dans mes pages :

la base de l’ETA en Óbidos et criminalité économique, dans

la région de Leiria- selon l’Inspecteur de la P.J., Carlos do Carmo!

Je me permets de dire que la Police au Portugal est en conditions inférieures à celles de la Police Française ou Espagnole!

 

Alors qu’en France le peuple ne cesse de manifester contre les résolutions gouvernementales, sans être entendu et, il semble

vouloir continuer sa lutte pour faire changer les données…

Au Portugal il est prévu de manifester le 24 Novembre, dans tous les secteurs professionnels et, cela pourra affecter le Gouvernement portugais ! Il faut dire que les partis politiques jouent en ce moment «leur valeur ajoutée » pour la course aux prochaines élections !

Le Président de la République s’engage dans sa course mais, il ne sera peut-être pas le gagnant du « trône » portugais (à moins que le peuple reste aveugle), permettant un retour au passé. Les places sont rares et très chères aujourd’hui, au sein de chaque pays !

Dans ces conditions, les cœurs des peuples français et portugais ne cessent de sautiller, en espérant pouvoir se calmer un jour, sans prendre des médicaments (qu’iront coûter cher aux deux sociétés)!

Rosario Duarte da Costa

Copyright

25/10/2010