Bernard Delvaille "L'eau"!

Publié le par Rosario Duarte da Costa

image: http://despatin.gobeli.free.fr/litterature/DELVAILLE-Bernard.html

 

Bernard Delvaille

 

Né à Bordeaux en 1931, il est mort en 2006 à Venise. Poète et essayiste,

écrivain et traducteur, il a collaboré avec les éditions Seghers, fait des

conférences  dans plusieurs Pays, participé à des Revues Littéraires.

 

J’aime ce bordelais, ses mots de « Blues » ou ‘Train de Vie », qui a

aussi écrit : «Tout objet aimé est le centre d’un Paradis », sans oublier « Désordre» !

Il aimait le jazz, les voyages, la vie, la mort et, les mots.  Ces mots que l’on boit, comme l’on boit un verre de vin.

Comme dans « Enfance, mon amour », dont j’ai extrait le texte sur

l’eau !

 

L’EAU

 

 Mirage où nous vivons, miracle de ton corps, un lien sans âge unit

nos mains au-delà des rivages. Quand l’un répond, l’autre a déjà senti dans le miroir vert pâle comme un appel au secours, un naufrage inhabituel qui nous attend. L’eau que tu mêles au vin, au sang que tu répands quand je bois avec toi, c’est l’audace d’aimer le même, le semblable, comme un linge qui essuie ton visage. Quand la mer est calme, c’est que tu dors, et lorsque l’eau, dans le ver où je bois, tremble, tu pleures.

Bernard Delvaille

In : Enfance, mon amour. Subervie, 1957

Rosario Duarte da Costa

Copyright

10/01/2013

 

Publié dans Dialogues

Commenter cet article