André Malraux: La tentation de l’Occident

Publié le par Rosario Duarte da Costa

 

André Malraux

 

Je ne sais pas pourquoi, me vint à l’idée de taper ce texte de A.M.

ce soir…

C’est peut-être parce que l’Europe pour moi aujourd’hui, a perdu

de son Leste. Je cherche cette Europe et, je me recherche en elle…

 

André Malraux avait dédié ce livre à Clara (le prénom de ma maman)

Aujourd’hui, en rangeant la petite bibliothèque qui se trouve

dans mon hall d’entrée, je l’ai redécouvert, propre et sombre, le

petit livre édité en 1926, par Bernard Grasset.

Il s’agit d’un Essai qui se présente comme un échange de correspondances où, il fait l’analyse d’un continent qui veut tout conquérir : espace et temps ; la création emprisonnant les œuvres,

dans tous leurs états et, sous toutes ses formes !

Je l’ai laissé dehors pour le relire !

 

La tentation de l’Occident

 

Cher Monsieur,

 

L’Europe appelle peu de bons fantômes, et je suis venu à elle

avec une curiosité hostile. Les illusions q’elle a créées an nous,

Chinois, sont trop peu précises pour que nous puissions trouver enseignement ou plaisir à leur modification : les livres, et notre

propre angoisse, nous ont fait rechercher la pensée de l’Europe

plutôt que ses formes. Son présent nous attire plus que le cadre

brisé de son passé, auquel nous ne demandons que des éclaircissements sur sa force.

Son nom n’évoque ni tableaux ni désirs. Les photographies que

j’avais vues en Chine ne montraient point ce mouvement de la

foule particulier à l’Occident, que je concevais comme un pays

dévoré par la géométrie. Les cornes des maisons tombaient. Les

rues étaient droites, les vêtements rigides, les meubles

rectangulaires. Les jardins des palais démontraient –non sans

beauté- les théorèmes. La création sans cesse renouvelée par

l’action d’un monde destiné à l’action, voilà ce qui me semblait

alors l’âme de l’Europe, dont la soumission à la volonté de

l’homme dominait les formes. La jonque animal domestique, me montrait dans le voilier français un ensemble ingénieux de

triangles. L’Europe était de plus en plus pour moi le lieu de la terre

où la femme existait.

André Malraux

In : La tentation de l’Occident

Rosario Duarte da Costa

Copyright

04/04/2012

 

http://ecrits-vains.com

 

 

malraux.jpg (4351 octets)
Malraux à travers son oeuvre romanesque
par Marie Michèle Battesti-Venturini
Enseignante à l'Université de Corse

1. Lunes en papier.
2. La tentation de l'occident
3. Les conquérants
4. La voie royale
5. Le temps du mépris
6. L'espoir
7. Le démon de l'absolu

Sommaire de la rubrique

Quelques sites sur André Malraux

***************
Amitiés Internationales André Malraux

***************
Un site très complet sur André Malraux réalisé par le
ministère des affaires étrangères

**************
Par le service Culturel de l'Ambassade de France au Canada :
Malraux

***************
Le serveur du ministère de la Culture propose des enregistrements des
grands discours d'André Malraux.

*************
FR3 et son émission consacrée à
Malraux dans la série "un siècle d'écrivains"

 

                                                                                 

 

 

Publié dans Dialogues

Commenter cet article