Ainsi va le monde... ce 27 Janvier 2013 ! (France/ Portugal/Brésil)

Publié le par Rosario Duarte da Costa

 

Ainsi va le monde... ce 27 Janvier 2013 ! 

Ainsi va le monde...

Ce 27 Janvier 2013, toute la presse parle de la même chose :

François Gabart vainqueur du Vents des Globes, qui émeut la France, de la guerre au Mali, et des manifestations des Français ce jour à Paris pour le mariage homosexuel,- avec 125 000 manifestants (selon la police) et, 400 000 (selon les organisateurs). Thème :

L’égalité pour tous!

 

L’info en France évoque des problèmes liés à une pilule contraceptive,

(Bayer) ayant provoqué des accidents- dont certains mortels.

 

Depuis deux jours la France est émue par la mort d’une jeune femme joggueuse ( à Nîmes) d’à peine plus de trente ans, qui fut atteinte mortellement par un individu avec une arme blanche !

 

On a appris la notice d’un incendie à Santa Maria sud du Brésil, qui

a fait 232 morts. La plupart des jeunes sont morts par asphyxie, suite

à un feu provoqué par un feu d’artifice !

 

Ce dimanche au Portugal, un autocar qui transportait les personnes lors d’un voyage en Espagne, est tombé dans un ravin, dans les environs de Castelo Branco. Bilan : 11 morts et 32 blessés dont certains graves !

 

Ce 27 Janvier, est un jour triste. Il pleut…

Louis de Funès est mort il y a trente ans. La télé en parle. Ça me revient à la mémoire les heures rigolotes que je passais assise sur un canapé, avec mes jeunes enfants.

Rosario Duarte da Costa

Copyright

27/01/2013

***

Deux papas, deux mamans... Manifestation à Paris des partisans du "mariage pour tous".

De la place Denfert Rochereau jusqu'à la place de la Bastille, ceux qui sont pour le mariage des homosexuels, manifestent ce dimanche après-midi, alors que le projet de loi doit être examiné à partir de mardi à l'Assemblée Nationale. Parmi les manifestants: de nombreux Champardennais.

  • Par Caroline Jouret
  • Publié le 27/01/2013 | 13:49, mis à jour le 27/01/2013 | 16:16
Le 16 décembre, les partisans du mariage homosexuel avaient réuni à Paris environ 150.000 personnes © LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP Le 16 décembre, les partisans du mariage homosexuel avaient réuni à Paris environ 150.000 personnes
Le cortège de manifestants s'est mis en mouvement, comme prévu vers 14 heures. 
Une forte mobilisation. Les organisateurs espéraient  beaucoup de monde à la "manifestation pour l'égalité"
ce dimanche après-midi , afin de répondre à la très forte mobilisation des opposants au projet de loi, le
13 Janvier dernier.
Ce dimanche matin, l'association Rémoise Exaequo, présidée par Laurence Weber, a organisé un départ en
car à 10 heures 30 vers la capitale pour prendre part à cette manifestation pour l'égalité des droits.

www.leparisien.fr

Actualité >

10 morts et 33 blessés dans un accident de car au

Portugal

Publié le 27.01.2013, 12h18 | Mise à jour : 14h42

L'accident s'est produit dans le centre du Portugal, sur l'IC8, à la hauteur de la sortie de Carvalhal, dans le district de Castelo Branco. | (AFP.)

Un accident d'autocar qui s'est abîmé dans un ravin dimanche matin sur une route du centre du Portugal a fait 10 morts et 33 blessés, dont six dans un état grave, selon le dernier bilan de l'Autorité nationale de la protection civile. Parmi les passagers décédés, figurent six hommes et quatre femmes dont les âges sont compris entre 50 et 70 ans.

MON ACTIVITÉ

Vos amis peuvent maintenant voir cette activité Supprimer X
Quant aux blessés graves, ils souffrent notamment de «traumatismes thoraciques et de traumatismes crânio-encéphaliques», selon l'un des médecins.

Les services de secours avaient fait état dans un premier temps de 43 blessés dans cet accident qui s'est produit vers 9h45 sur l'IC8, à la hauteur de la sortie de Carvalhal, dans le district de Castelo Branco (centre).

Sur place, quelque 268 pompiers étaient mobilisés, aidés de 98 véhicules et d'un hélicoptère, pour aider notamment à évacuer les blessés vers les hôpitaux de la région. «Tous les blessés ont déjà été évacués» vers les hôpitaux les plus proches, à Castelo Branco et Coimbra, assurait en début d'après-midi Rui Esteves, qui coordonne les opérations de secours sur place.

D'après les médias, les passagers participaient à une excursion. «L'autocar, immatriculé en Espagne, transportait 43 personnes entre Portalegre (centre) et Santa Maria da Feira (nord)», précise le responsable des opérations de secours, ajoutant que tout semble indiquer qu'ils étaient de nationalité portugaise.

Le maire de Serta, José Nunes, juge «vraisemblable» que l'accident soit dû «aux travaux en sur la chaussée et aux conditions athmosphériques». M. Esteves a, lui, refusé de commenter les hypothèses avancées.



  • | www.voila.fr
  • Document

  • |
  • Environnement
  • |
  • Societe
  • Des familles de victimes après l'incendie meurtrier dans une discothèque du sud du Brésil, le 27 janvier 2013 à Santa Maria
    1/1
    Des familles de victimes après l'incendie meurtrier dans une discothèque du sud du Brésil, le 27 janvier 2013 à Santa Maria
    Document 27/01/2013 23:47

    "Une fille est morte dans mes Bras. J'ai entendu son coeur cesser de battre": les survivants de l'incendie meurtrier d'une discothèque qui a fait 233 morts dans le sud du Brésil ont vécu "un film de terreur".

    Comme tous les samedis soir, des centaines de jeunes de Santa Maria, une ville universitaire de l'extrême sud du pays, s'étaient massés à l'intérieur du Kiss, l'un de leur lieux de sortie de prédilection.

    "C'était pendant le concert du groupe Gurizada. J'ai vu qu'ils faisaient un show pyrotechnique, avec des feux de Bengale. C'est alors que des étincelles ont mis le feu au toit. On est allé prendre l'extincteur pour tenter d'éteindre mais j'ai vu que l'incendie se propageait déjà", a dit l'un des agents de sécurité de la discothèquue, identifié comme Rodrigo, cité par le site d'informations G1.

    Il se rappelle avoir essayé d'aider les clients. Mais ils paniquaient, désespérés.

    "On a demandé aux gens de sortir mais il y avait beaucoup de monde. Au milieu de la confusion, ils ont commencé à se piétiner. Il y en a qui n'ont pas eu le temps de sortir. On a réussi à sortir quelques personnes mais beaucoup n'ont pas résisté. Il y en a qui avaient 80% du corps brûlé. Un de nos collègues y est resté. Seulement ceux qui y étaient ont vu un vrai film de terreur".

    Un jeune dentiste, Matheus Bortolotto, a déclaré à la TV Band News :"C'était l'horreur. J'ai perdu un ami très proche. Les sorties de secours étaient insuffisantes; c'était la panique, j'ai perdu de vue mon ami dans la confusion".

    "Les barrières métalliques utilisées pour organiser les files d'attentes ont bloqué l'évacuation. Les gens s'entrechoquaient, tombaient. J'ai aidé à enlever les barrières. Les pompiers aussi s'intoxiquaient avec la fumée", a-t-il ajouté.

    "Une fille est morte dans mes Bras. J'ai senti son coeur arrêter de battre. Je n'avais vu cela qu'au cinéma", a poursuivi le jeune homme.

    "Nous n'avons pas réussi à utiliser la sortie de secours. Ceux qui étaient au fond de la discothèque sont restés piégés", a-t-il ajouté.

    "Je photographiais dans la boîte le concert et d'un seul coup, en une seconde les gens hurlaient. Je ne comprenais pas. J'ai alors entendu +au feu!+ et il y avait beaucoup de fumée. Je suis sortie, par chance j'étais dans la zone VIP, près de la porte principale", a déclaré la photographe officielle du Kiss, Fernanda Bona, à la chaîne de TV Globo News.

    "J'ai vu des étincelles mais pas de flammes; seulement une épaisse fumée noire. Quelques minutes après que je suis sortie, c'était l'horreur, des gens sortaient brûlés", a-t-elle ajouté.

    Selon un étudiant, Janio Vieira, "le feu a commencé sur l'estrade et s'est propagé très rapidement. J'étais près de la sortie de secours et j'ai réussi à sortir".

Publié dans Dialogues

Commenter cet article