Ulisses/Ulysse de Fernando Pessoa! (Lusophonies)

Publié le par Rosario Duarte da Costa

  Images. google

Il y a des jours où le poète nous appelle. Il nous prend par la main

comme si nous fûmes un enfant et, nous l'acceptons car nous vivons toujours avec le petit enfant qui en nous!

 

Alors, je partage une fois de plus un poème de Pessoa, celui qui

est aujourd'hui le porte drapeau du Portugal.

Je l'ai traduit pour vous. Bonne lecture.

Amicalement,

 

Ulisses

 

O mito é o nada que é tudo.

O mesmo sol que abre os céus

É um mito brilhante e mudo-

O corpo morto de Deus,

Vivo e desnudo.

 

Este, que aqui aportou,

Foi por não ser existindo.

Sem existir nos bastou.

Por não ter vindo foi vindo

E nos criou.

 

Assim a lenda se escorre

A entrar na realidade,

E a fecundá-la decorre.

Em baixo, a voda, metade

De nada, morre.

Fernando Pessoa

In: Mensagem “Obras Completas”

 

Ulysse

 Traduction

 

 

Le mythe est le rien qui est le  tout.

Le même soleil qui ouvre les cieux

C’est le mythe brillant et muet-

Le corps mort de Dieu,

Vivant et dénudé.

 

Celui, qui a apporté ici,

Ce fut parce qu’il n’était pas existant.

Sans exister nous a suffit.

Pour ne pas être venu il est venu

Et nous a crées.

 

Ainsi la légende s’écoule

Au entrer dans la réalité.

Et à la féconder s’écoule

En bas, la vie, moitié

De rien, se meurt.

Traduit par: Rosario Duarte da Costa

Copyright

11/07/2012

 

Publié dans Auteurs Lusophones...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article