Le cimetière marin de Paul Valery

Publié le par Rosario Duarte da Costa

 

  Images: wikipedia.org

 

 

 

Le cimetière marin est un poème extraordinaire de Paul Valery, merveilleux et expressif,  un rapport entre lui et la nature. Il parle

Entre la colline, et la mer il y a un cimetière qui nous amène à

réfléchir sur notre propre condition de mortel.

 

Le cimetière marin de Paul Valery

 

Oh toit tranquille, où marchent des colombes,

Entre les pins palpite, entre les trombes ;

Midi le juste y compose des feux

La mer, la mer, toujours recommencée

O récompense après une pensée

Qu’un long regard sur le calme des dieux !

 

Quel pur travail de fins éclairs consume

Maint diamant d’imperceptible écume,

Et quelle paix semble se concevoir !

Quand sur l’abîme un soleil se repose,

Ouvrages ours d’une éternité cause,

Le temps scintille et le songe est savoir.

 

Sable trésor, temple simple à Minerve,

Masse de calme, et visible réserve,

Eau sourcilleuse, Œil qui gardes en toi

Tant de sommeil sous une voile de flamme,

O mon silence !... Edifice dans l’âme,

Mais comble d’or aux mille tuiles Toit!

 

Temple du Temps, qu’un seul soupir résume,

A ce point pur je monte et m’accoutume,

Tout entouré de mon regard marin ;

Et comme aux dieux mon offrande suprême,

La scintillation sereine sème

Sur l’altitude un dédain souverain.

 

Comme le fruit se fond en jouissance,

Comme en délice il change son absence

Dans une bouche où sa forme se meurt,

Je hume ici ma future fumée,

Et le ciel chante à l’âme consumée

Le changement des rives en rumeur.

Rosario Duarte da Costa

Copyright

01/06/2012

mail reçu d'un ami le 05/06/2006: Merci Pa...

 

Há muitos anos que conservo uma ediçâo bilingue, francês-espanhol, de LE CIMETIÈRE MARIN de Paul Valéry, com uma introducçâo muito interessante. E conheço Sète, no vizinho Languedoc-Roussillon, à beira do nosso Mediterrâneo...
 

 

 

Publié dans Poésie

Commenter cet article