La plus grande crainte...

Publié le par Rosario Duarte da Costa

O lubrificador

Auteur VitorB"olhares.com

Homem da Ria 

La plus grande crainte

 

La plus grande crainte d’un homme, c’est de passer d’un statut

d’activité, à celui de l’inactivité.

En fait, la société est faite de telle sorte aujourd’hui que, tant

qu’il est en activité, il est reconnu par son métier, son statut, sa

capacité à assumer les dépenses de sa famille et, ses propres

dépenses.

Pourtant, dès qu’il passe à la retraite, il a un statut nul. J’ai déjà

entendu dire à certains retraités : « mais toi, tu ne fais rien » ; ou,

« tu n’as jamais rien à faire », même s’il « elle », fait beaucoup

de choses.

Cela est pour moi, aliénant. Car, cet homme, cette femme,

possèdent en eux une richesse extraordinaire. Il/elle, est ce

que j’appelle, une encyclopédie vivante…

Alors, c’est bien triste de voir, que nos sociétés d’aujourd’hui

rejettent ceux qui l’ont tout apporté !

Rosario Duarte da Costa

Copyright

04/09/2012

 

Vida salgada

 

Peso da idade

Publié dans Dialogues

Commenter cet article