Joelho/ Genou de Maria Teresa Horta!

Publié le par Rosario Duarte da Costa

linha de água... 

Photo: José Rocha "olhares.com

 

Maria Teresa Horta est pour moi à la fois mon passé, et mon présent.

Femme de "mots", de liberté (au sens réel et figuratif), elle nous donne la profondeur des sentiments humains avec habilité!

Je reviendrai vous apporter d'autres poèmes de l'auteure.

 

Maria Teresa Horta

 

Joelho

 

Ponho um beijo

demorado

no topo do teu joelho

 

Desço-te a perna

arrastando-te

a saliva pelo meio

 

Onde a língua

segue o trilho

até onde vai o beijo

 

Não há nada

que disfarce

de ti aquilo que vejo

 

Em torno um mar

tão revolto

no cume o cimo do tempo

 

E os lençóis desalinhados

como se fosse

de vento

 

Volto então ao teu

joelho

entreabrindo-te as pernas

 

Deixando a boca

faminta

seguir o desejo nelas.

Maria Teresa Horta

 

TRADUCTION

Genou

Je pose mon baiser

longtemps

en haut de ton genou

 

Je te descends la jambe

te tirant

la salive par le milieu

 

Où la langue

suit le trait

jusqu’à où va le baiser

 

Il n’y a rien

qui déguise

de toi ce que je vois

 

Autour de la mer

si agitée

au cime du haut du temps

 

Et les draps négligés

comme si fusse

de vent

 

Je retourne à

ton genou

t’entrouvrant les jambes

 

Laissant la bouche

affamée

les poursuivre dans leur désir

Rosario Duarte da Costa

 Copyright

 15/04/2013

 

 

 

 

Publié dans Auteurs Lusophones...

Commenter cet article