Homenagem a Antonio Tabucchi! Hommage à Antonio Tabucchi!

Publié le par Rosario Duarte da Costa

<?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" />

A entrada do Cemitério dos Prazeres

Auteur des deux Photos sur L

le cimitière dos Prazeres à Lisboa: Daniel Pedrogam"olhares.com

Rua do Descanso Eterno 
 
C'est aujourd'hui l'enterrement de l'écrivain lusoitalien. C'est aujourd'hui, qu'il prend la route de l'Eternité! Et, nous lui rendons hommage!

Voici quelques articles que je joins sur mon blog, peu à peu car, il me faut du temps pour plonger dans tous mes dossiers!

Adieu Antonio. Repose en Paix!

Rosario Duarte da Costa <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

Copyright

29/03/2012

 

www.publico.pt

AmpliarHYP

CARLOS LOPES
Pré-publicação

Um conto de Tabucchi


O conto chama-se Pic plec, plic pec e faz parte de O Tempo Envelhece Depressa, editado em 2009. No dia do funeral, em Lisboa (ver texto ao lado), do escritor italiano, avançamos com a pré-publicação de um excerto daquele conto

ERLINK "http://www.rtve.es/noticias/components/noticia/popup/1/4/2/0/foto510241_1358438.shtml" HYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/components/noticia/popup/1/4/2/0/foto510241_1358438.shtml"foto


El escritor italiano Antonio Tabucchi.EFE

Noticias relacionadas

TabucchiHYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/20090623/tabucchi-kundera-entre-finalistas-principe-asturias-letras/281890.shtml" y Kundera, entre los HYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/20090623/tabucchi-kundera-entre-finalistas-principe-asturias-letras/281890.shtml"finalistasHYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/20090623/tabucchi-kundera-entre-finalistas-principe-asturias-letras/281890.shtml" al Príncipe de HYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/20090623/tabucchi-kundera-entre-finalistas-principe-asturias-letras/281890.shtml"AsturiasHYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/20090623/tabucchi-kundera-entre-finalistas-principe-asturias-letras/281890.shtml" de Las HYPERLINK "http://www.rtve.es/noticias/20090623/tabucchi-kundera-entre-finalistas-principe-asturias-letras/281890.shtml"Letras

RTVE. es 25.03.2012 - 14:54h

El escritor italiano Antonio Tabucchi ha fallecido este domingo en Lisboa a los 68 años tras "una larga enfermedad" según ha informado su traductor francés Bernard Comment a la agencia AFP. 

Tabucchi, que estaba ingresado en el hospital lisboeta de La Cruz Roja, está considerado como uno de losmejores conocedores de la obra del ilustre poeta Fernando Pessoa (1885-1935) y era profesor de Lengua y Literatura Portuguesas en la Universidad italiana de Siena.

El autor, que desde 2004 tenía la nacionalidad portuguesa, nació en Pisa, norte de Italia, en 1943.

Fue profesor de literatura portuguesa, disciplina que impartió en prestigiosas universidades de Estados Unidos y Francia, y colaboró en varios diarios, como el italiano Il Corriere della Sera, el francés Le Monde y el español El País.

'Sostiene Pereira', su consagración

Inició su carrera como escritor en 1975 con la novela Piazza Italia a la que siguieron varias antologías de cuentos, pero se consagró definitivamente gracias a las novelasRéquiem. Una alucinación (19912) y sobre todo, Sostiene Pereira (1996), ambientada en la dictadura de Salazar en Portugal y que fue llevada al cine por Roberto Faenza en 1996 con Marcello Mastroianni.

El compromiso civil y el aura de misterio que predominan en su estilo literario se encuentran en sus últimas obras importantes La cabeza perdida de Damasceno Monteiro, de 1996, Tristan Muere (2004) y Se está haciendo cada vez más tarde(2001).

Tabucchi ha sido reconocido por la crítica literaria como un maestro de las narraciones cortas, formaba parte del Parlamento Internacional de Escritores, una asociación de solidaridad con escritores perseguidos.

Su última novela fue Racconti con Figure publicada en 2011.

Autor de una obra traducida en 40 lenguas y ganador de varios premiosinternacionales, su nombre sonó como candidato al Príncipe de Asturias y al Premio Nobel de Literatura, candidatura que avalaba desde 2000 el Pen Club italiano.

www.lemonde.fr

L'écrivain italien Antonio Tabucchi est mort

Le Monde.fr avec AFP | 25.03.2012 à 15h22 • Mis à jour le 26.03.2012 à 08h07

| ANSA

L'écrivain italien Antonio HYPERLINK "http://www.lemonde.fr/sujet/4dac/antonio-tabucchi.html"Tabucchi est décédé à Lisbonne à l'âge de 68 ans des "suites d'une longue maladie", selon des informations communiquées dimanche 25 mars par son traducteur en français, Bernard Comment.

Ce Toscan francophone avait une seconde patrie : le Portugal. Tabucchi était le traducteur et le spécialiste de l'un des plus grands écrivains de ce pays, le poète Fernando Pessoa. Tabucchi était aussi un écrivain engagé, connu en Italie pour son opposition radicale à l'ex-chef de gouvernement Silvio Berlusconi. L'auteur aimait les histoires courtes - "une forme fermée comme le sonnet" - et ses nombreux romans écrits d'une écriture limpide avaient pour sujet des personnages sans envergure dont le destin bascule avec un voyage ou une rencontre.

Né le 24 septembre 1943 à Pise (centre), ce fils unique d'un marchand de chevaux avait fait ses études de lettres et de philosophie en Toscane, avant de voyager en Europe sur les traces de ses auteurs préférés. Au retour d'un séjour à Paris, il déniche Gare de Lyon un recueil signé de Pessoa (1888-1935) qui contient le fameux poème Bureau de tabac. Bouleversé, il se passionne pour le pays de Vasco de Gama, où il rencontrera son épouse et dont il apprendra la langue et la culture pour l'enseigner en Italie.

Mais son premier roman, Place d'Italie (1975) est situé dans son pays natal. Tabucchi y revisite l'histoire de l'Italie à travers ses perdants, en dressant le portrait de trois générations d'anarchistes toscans, depuis la période garibaldienne jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Après plusieurs autres écrits, l'auteur connaît son premier succès hors des frontières avec Nocturne indien (1984).
Ce roman, salué par le Prix Médicis en France et qui a inspiré un film au Français Alain Corneau, raconte le voyage aux allures de vagabondage d'un homme parti à la recherche d'un ami disparu, mais qui poursuit finalement la quête de sa propre identité, comme la plupart des personnages du romancier.

Avec Requiem (1992), une errance à Lisbonne écrite en portugais, puis Pereira prétend (1994), dont la trame se déroule sous la dictature de Salazar, Tabucchi affirme définitivement sa fascination pour sa seconde patrie. Pereira, journaliste catholique dont l'auteur raconte la prise de conscience vers l'antifascisme, deviendra un symbole de la liberté d'information dans le monde entier mais aussi le porte-drapeau de la lutte contre l'arrivée au pouvoir de Silvio Berlusconi en Italie, en 1994. Le roman a été adapté au théâtre.

Dans Tristan meurt (2004), Tabucchi fustigeait l'Italie berlusconienne à travers un vieil homme mourant qui se confie à un ami. Au-delà de la situation italienne, l'écrivain estimait que "la démocratie n'est pas donnée". "Il faut la surveiller et demeurer vigilant", soulignait celui qui a été l'un des membres fondateurs du défunt Parlement international des écrivains (PIE), créé en 1993 pour aider les auteurs cibles de menaces terroristes. Ces dernières années, il avait embrassé la cause des Tziganes, indigné par le sort réservé à cette communauté en Italie.

Pour aller plus loin :

·         "Les fantômes de Lisbonne hantent l'HYPERLINK "http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/07/07/les-fantomes-de-lisbonne_1384426_3260.html"oeuvreHYPERLINK "http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/07/07/les-fantomes-de-lisbonne_1384426_3260.html" de HYPERLINK "http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/07/07/les-fantomes-de-lisbonne_1384426_3260.html"TabucchiHYPERLINK "http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/07/07/les-fantomes-de-lisbonne_1384426_3260.html""

·         "Le cri de colère d'Antonio HYPERLINK "http://www.lemonde.fr/societe/article_archive/2010/09/04/le-cri-de-colere-d-antonio-tabucchi-ce-serait-donc-de-la-faute-des-tziganes_1675324_3224.html"TabucchiHYPERLINK "http://www.lemonde.fr/societe/article_archive/2010/09/04/le-cri-de-colere-d-antonio-tabucchi-ce-serait-donc-de-la-faute-des-tziganes_1675324_3224.html" : 'Ce serait donc de la faute des Tziganes ?'"

 

Mort d'Antonio Tabucchi, grand d'Italie

Créé le 25-03-2012 à 21h39 - Mis à jour à 21h43      Réagir

Par Le Nouvel Observateur

L’auteur de «Nocturne indien» vient de mourir à Lisbonne, à l’âge de 68 ans. Didier Jacob l’avait rencontré, en 2002, lors de la sortie de «Il se fait tard, de plus en plus en tard», qui se composait de dix-sept lettres à des amantes imaginaires.

inHYPERLINK "javascript:void(0);"Share1

·         Réagir

Né à Pise en 1943, Antonio Tabucchi était le fils d’un marchand de chevaux de Vecchiano, en Toscane. Il étudie la philologie romane, découvre l’œuvre de Pessoa puis le Portugal, y rencontre son épouse, Marie-José de Lancastre, avec laquelle il aura deux enfants, Teresa et Michele. Membre du Parlement international des Ecrivains, il était l’auteur d’une vingtaine de livres, parmi lesquels figure notamment « Nocturne indien » (prix Médicis étranger en 1987), qui fut adapté au cinéma par Alain Corneau. On a appris sa mort, à Lisbonne, ce 25 mars 2012. Il avait 68 ans. (SINTESI/SIPA)

Mots-clés : Antonio HYPERLINK "http://actualite.nouvelobs.com/Antonio%20Tabucchi/"Tabucchi, décès, portrait, Pereira prétend, Nocturne Indien, Portugal

Sur le même sujet

·         » Décès de l'écrivain italien Antonio HYPERLINK "http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20120325.OBS4536/deces-de-l-ecrivain-italien-antonio-tabucchi.html"Tabucchi

·         » Alain Corneau, le cinéaste qui aimait la littérature

·         » «Le temps vieillit vite», dernier livre d'Antonio HYPERLINK "http://aliette-armel.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/14/une-avant-premiere-mondiale.html"TabucchiHYPERLINK "http://aliette-armel.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/14/une-avant-premiere-mondiale.html" (par A. Armel)

·         » Un article volé à Antonio HYPERLINK "http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20071001.BIB0135/un-article-vole-a-antonio-tabucchi.html"Tabucchi

 

Longtemps, Antonio Tabucchi rêva d’être astronome. Il tenait cette passion d’un grand-père anarchiste qui, certaines nuits obscures où elles tombaient en pluie, l’emmenait sur les collines observer les étoiles. Parfois, ils en ramenaient dans un papier qui scintillait vaguement tandis qu’ils cheminaient silencieusement à travers la campagne. Après quoi l’enfant s’endormait en songeant aux constellations que le vieil homme avait dites. Le ciel était son tableau noir, la voie lactée, son chemin des écoliers.

Cinquante ans plus tard, Tabucchi a plus que jamais la tête dans les nuages. Son dernier livre, une suite de lettres d’amour et d’adieu adressées par dix-sept expéditeurs mystérieux à autant de compagnes imaginaires, sont un vagabondage en terre indécise où l’auteur redouble d’intelligence et de subtilité, de remarques inattendues et de considérations inopinées.

Il dialogue avec un astrophysicien qui songe à la finitude du monde en mâchant du chewing-gum, se moque des «grillons parlants» qui sont les messieurs je-sais-tout du savoir universel, se remémore la recette des tagliatelles à la Positano pour évoquer aussitôt la mort de Tchekhov, d’une île grecque enfin prend le bateau de l’écriture pour se retrouver à Naples ou en Toscane, dans la fraîcheur d’un café, d’une église, d’un souvenir qui soudain déploie son ombrage. Le monde est pour Tabucchi un jeu de l’oie où d’avancer le fait toujours reculer de trois cases.

Tabucchi l’enchanteur

C’est que Tabucchi l’enchanteur n’est plus seulement ce condamné aux songes forcés, qui préféra toujours les vicinales aux routes mieux goudronnées, et les brumes légères du rêve à «l’irrémédiable arrogance des choses qui sont». Cette œuvre magnifique, gouvernée jusqu’alors par les seuls coups de dés qui embellissent le hasard, semble de plus en plus se draper dans les habits noirs de la nostalgie.

Je vais ça et là, sans logique, je m’attarde dans les bistrots jusqu’à la fermeture, ensuite je me lève et je marche. Le médecin m’a dit: vous êtes un cas classique d’Homo melancholicus. Mais Dürer a dessiné la mélancolie assise, ai-je objecté, pour la mélancolie il faut un siège. Votre mélancolie est différente, a-t-il décrété, il s’agit d’une mélancolie mobile. Et il m’a prescrit des exercices moteurs.»

Ainsi notre chat errant collectionne-t-il, suivant l’ordonnance du spécialiste, les paysages aimés où ses pas le portèrent, comme dans une bibliothèque imaginaire classée par kilomètres et non par ordre alphabétique.

Entre Sienne, Lisbonne et Paris

Ce professeur de littérature qui, découvrant Pessoa, mit au défi sa Fiat 500 de pousser jusqu’au Portugal, partage son temps entre Sienne, Lisbonne et Paris. Près de la rue des Saints-Pères, dans un immeuble où Marcel Schwob et Robert Pinget habitèrent autrefois, l’auteur de «Pereira prétend» évoque les méridiens ensoleillés de cette géographie intime que sont les collines de Toscane, les îles grecques et toutes les villes portuaires où il avoue aimer vivre, vagabonder, écrire.

Mais Tabucchi, c’est aussi l’homme-Babel né à quelques mètres de la tour de Pise: «La langue de la réalité, explique-t-il, de l’expérience vécue, c’est ma langue natale, l’italien. La langue dans laquelle je rêve, c’est le portugais. Mais si je me souviens d’un poème, alors c’est, hormis Leopardi, le français qui affleure le plus souvent. J’ai tant lu Villon, Baudelaire, Rimbaud qu’ils sont devenus pour moi comme un langage en soi. Et il arrive parfois, quand je suis en train d’écrire, qu’un de leurs vers, non sans arrogance, s’impose à mon esprit.»

«Le roman est une créature très patiente»

Le chaos règne ainsi, que Tabucchi conjure en ajoutant le sien propre au désordre universel. D’où, peut-être, le choix qu’il fait souvent du court récit, plus respectueux qu’il est du grand fouillis des choses: «Le roman, dit-il, est une créature très patiente. Il vous attend comme une épouse fidèle. C’est un panier à idées, à images, à personnages que l’on ajoute en route, et qui prennent naturellement leur place dans l’autobus. Alors que le texte court est plutôt une voiture à une place. Il ne supporte pas d’attendre.» C’est pourquoi, comme l’inquiet chasseur, Tabucchi se tient constamment sur ses gardes: 

Si j’ai une idée, il faut que je m’y mette tout de suite, sinon elle s’enfuit, et adieu le récit.»

C’est ainsi qu’il se mit, tandis qu’il étudiait à l’université, à griffonner plutôt qu’à écrire: «Je n’avais pas 30 ans, nous attendions notre premier enfant. C’était l’été, à Florence, il faisait chaud. Pour m’amuser, j’ai écrit quelques notes pour un roman qu’un ami, trois ans plus tard, a repéré sur ma table. Comme il était éditeur, il a décidé de le publier.» Et vogue la carrière de ce patient forgeron de l’évanescence, inspiré aussi bien de Borgès que des chansons napolitaines, et qui sait comme nul autre prendre la logique à contre-courant, et Descartes à rebrousse-raison.

Didier Jacob

«Il se fait tard, de plus en plus tard », par Antonio Tabucchi,
Christian Bourgois,
traduit de l’italien par Lise Chapuis
et Bernard Comment,
306 p., 20 euros.

Source: «le Nouvel Observateur» du 10 janvier 2002. 

·        

Il se fait tard, de plus en plus tard
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1444164?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
10/18, 7,41 €

·        

Le temps vieillit vite
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a2988710?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Gallimard, 5,89 €

·        

Nocturne indien
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1567333?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
10/18, 5,70 €

·        

Pereira prétend
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a2855937?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Gallimard, 5,42 €

·        

L'ange noir
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1909288?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Gallimard, 5,89 €
 

·        

Le triste cas de Monsieur Silva da Silva e Silva
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1233247?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
FataHYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1233247?Origin=BIBLIOBS" Morgana, 13,30 €

·        

Les trois derniers jours de Fernando Pessoa
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1017398?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Seuil, 10,45 €

·        

Les oiseaux de Fra Angelico
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1091238?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
10/18, 3,80 €

·        

Le jeu de l'envers
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1817900?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi

Gallimard, 6,94 €

 

·        

Le fil de l'horizon
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1817896?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Gallimard, 5,89 €
 

·        

La tête perdue de HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a309812?Origin=BIBLIOBS"DamascenoHYPERLINK "http://livre.fnac.com/a309812?Origin=BIBLIOBS" Monteiro
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a309812?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Points, 6,18 €
 

·        

La gastrite de Platon
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a249689?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Mille Et Une Nuits, 1,48 €
 

·        

Femme de Porto Pim et autres histoires
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1082867?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Bourgois, 10,14 €

·        

Autobiographies d'autrui poétiques à posteriori
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1383467?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Seuil, 16,63 €

·        

Au pas de l'oie
Antonio HYPERLINK "http://livre.fnac.com/a1821731?Origin=BIBLIOBS"Tabucchi
Seuil, 16,06 €

 

 

 

 

 

 

Publié dans Auteurs Lusophones...

Commenter cet article