Femmes de la Présidence !

Publié le par Rosario Duarte da Costa

Femmes de la Présidence !

 

Ces femmes inconnues du grand public, dans les années 30 - comme Madame Eléonore Roosevelt, qui a joué un rôle

derrière ou aux côtés de son époux -, quelque part restent dans l’histoire.

En fait de son métier journaliste la femme du Président Roosevelt continua à écrire des chroniques dans des différents journaux,

même durant le mandat de son époux !

 

Aujourd’hui en France, la compagne du Président de la République

- elle aussi journaliste-, n’ira peut-être pas rester inactive. Et, on

pourra s’attendre à ce qu’elle aussi apporte sa plume à la revue où

elle travaillait, ou bien dans d’autres journaux.

De toute manière Valérie Trierweiler n’a pas l’air de vouloir rester assise (comme Pénélope), à attendre le retour du Président de la République Française.

Rosario Duarte da Costa

Copyright

08/06/2012

www.wikipedia.org

 

 

1) www.wikipedia.org

 

Anna Eleanor Roosevelt, (« Éléonore », la version traduite de son prénom, est souvent aussi d'usage pour les francophones), née le 11 octobre 1884 et morte le 7 novembre 1962, est la fille d'Elliott Roosevelt, le frère de Théodore Roosevelt (elle est donc la nièce de ce dernier), ainsi que l’épouse de Franklin Delano Roosevelt avec qui sa famille partageait un ancêtre commun d'origine hollandaise, Nicholas Roosevelt. Par cette union, elle devient la « première dame » des États-Unis du 4 mars 1933 au 12 avril 1945. Elle a été la première à rendre ce rôle actif.

Elle pèse aussi sur la décision d'engager les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale et n’hésite pas à rendre visite aux troupes sur le front. Féministe engagée, elle s'oppose au racisme[1] et défend le Mouvement américain pour les droits civiques. Elle soutient la création d'une escadrille de chasse composée de pilotes noirs qui se battent en Italie et escortent les bombardiers sur l'Allemagne (escadrille Air Men)[réf. nécessaire] ; elle est également à l'origine du corps féminin de pilote de l'armée de l'air américaine, le Women Airforce Service Pilots, et permet à de nombreuses femmes de devenir pilote.

Après le conflit, elle joue un rôle déterminant dans la création de l’Organisation des Nations unies (ONU) puis, son mari ayant disparu avant la fin de son dernier mandat, préside pendant la présidence de Harry S. Truman la commission chargée de rédiger la Déclaration universelle des droits de l’homme[2]. Ses nombreux voyages dans le monde et sa diplomatie contribuent à l'adoption de cette déclaration par l'Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948. Elle l’a lue à la tribune de l'Organisation des Nations unies et a reçu à titre posthume le prix des droits de l'homme des Nations unies en 1968.

Le cinquième des six collèges de l’université de Californie à San Diego a été nommé le Eleanor Roosevelt College.

Elle entretint une célèbre polémique avec le cardinal Francis Spellman en raison de ses idées anti-catholiques.

 

 

 

2) Wikipedia.org

Valérie Trierweiler
Valérie Trierweiler, le 3 mai 2012.
Valérie Trierweiler, le 3 mai 2012

Carrière journalistique[modifier]

Après l'obtention de son DESS en 1988, Valérie Trierweiler collabore à la revue Profession Politique où travaille Gérard Carreyrou. En 1989[6], Roger Thérond l'engage à Paris Match[7], où elle couvre des sujets politiques et suit notamment le Parti socialiste[10]. En 2005 Paris Match la nomme grand reporter, un titre « fictif »[11] car la rédaction lui demande de se consacrer uniquement à la critique littéraire et d'abandonner sa spécialité relative aux sujets politiques, ce qu'elle déplore.

À partir de 2005, au lancement de Direct 8, chaîne du groupe Bolloré, elle présente des émissions et rendez-vous politiques, notamment sous forme d'entretiens. Ainsi, jusqu'en 2007, elle présente l'émission hebdomadaire en direct Le Grand 8, première émission politique de Direct 8, initialement en compagnie de Dominique Souchier[2].

À partir de septembre 2007, elle co-anime, avec Mikaël Guedj, l'émission politique hebdomadaire de Direct 8, intitulée Politiquement parlant.

Après avoir animé, de mars à octobre 2011, 2012, Portrait de campagne[12],[13], elle présente l'émission Itinéraires d'interview de personnalités du show business, à compter du 28 janvier 2012[14]. Ce nouveau magazine connaît des débuts difficiles, en termes d'audience[15] mais réussit ensuite de belles performances[16].

Compagne du président de la République[modifier]

 

Publié dans Dialogues

Commenter cet article