Europe 2012:J’ignore pourquoi...ce mal être! Nous sommes Humiliés!

Publié le par Rosario Duarte da Costa

 image:www.booknode.com

 

Europe 2012:

J’ignore pourquoi...ce mal être!

 

J’ignore pourquoi...

Mais, je sais que j’ai un mal être depuis quelque temps. Un mal être

qui vient, je ne sais pas pourquoi et, il est du (je le pense) à cette histoire de vie dans une Europe qui descend peu à peu, vers les profondeurs.

 

J’ai pensé et rêvé dans ma jeunesse avec un monde meilleur. Et j’ai commencé à me construire et à travailler pour le rendre meilleur...

 

J’ai cru à la démocratie au Portugal. Elle est venue un 25 Avril dans

les ailes de l’Espérance...

 

J’ai eu la conviction que l’entrée du Portugal dans la Communauté Européenne était un pari que l’on irait gagner, pour unir les peuples,

créer de l’entraide et, faire de tous les peuples un seul au sein de diverses cultures.

 

J’ai tenté de traduire cette richesse à mes enfants, à mes élèves et à

tous les stagiaires au cours des formations que j’ai mises en place.

 

J’ai cru et, aujourd’hui, j’ai cessé de croire!

D’une part parce que j’ai perdu confiance dans la majorité des politiques qui ne cessent de nous mentir. Ils ont construit une

Europe des privilèges et, des privilégiés. Une Europe qui exige beaucoup des peuples tout en vivant dans la grandeur.

 

Si je reviens au siècle passé, nos Pays ont souffert des guerres mondiales et coloniales. Nos peuples ont du combattre dans des guerres pou défendre d’autres pays. Nous avions beaucoup donné

et pourtant, peu reçu.

Mais, nous étions heureux d’avoir réussi l’aventure de réunir

l’Europe, de pouvoir vivre en elle et même, la défendre...

Nous étions convaincus que nous étions tous devenus comme des frères...

 

Faux!

L’Europe souffre. Une souffrance qui n’est pas équitable. Les

difficultés grecques ne sont pas celles de la France. Pas plus que

les Espagnoles, Italiennes ou Portugaises...

L’Europe s’émiette... Et, nous continuons à payer ceux qui la

dirigent!

Nous sommes des « Enfants Humiliés »- comme disait Bernanos.

Avec d’autres causes mais, avec les mêmes effets. Aussi humiliés

que ceux dont il a parlé !

 

«  …il faut beaucoup de prodigues pour faire un peuple généreux, beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre, et beaucoup de jeunes fous pour faire un peuple héroïque. »

 

« …c’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la

Température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque ses dents.

… ce n’est pas ma chanson qui est immortelle, c’est ce que je chante. »

Georges Bernanos

Rosario Duarte da Costa

Copyright

20/03/2012

Louis Jouvet - Georges Bernanos - les Enfants humiliés - l'imposteur ...

► 2:30► 2:30
www.youtube.com/watch?v=UuK3c2C4FP427 avr. 2010 - 3 mn - Ajouté par FILMS7
http://films7.com - Louis Jouvet dit un extrait des Enfants humiliés, de Georges Bernanos. Texte sur le mensonge.

 

Publié dans Dialogues

Commenter cet article