(Conte moderne ): à compter les moutons de son enfance !

Publié le par Rosario Duarte da Costa

 
Ruas de Ávila 

Auteur:  Frederico R. de Abranches Viotti"olhares.com "

 

(Conte moderne )

 

à compter les moutons de son enfance !

 

Quand la sonnerie de la porte a retentit, elle a regardé sa montre

qui affichait 4 heures du matin.

Raide elle s’assoit sur le lit, attendant un nouveau retentissement

mais, c’est le silence qui s’est installé et, son cœur s’est mis à

battre - tel le marteau du poseur de carreaux.

Lentement elle se leva du lit, prit une cigarette et, marcha

doucement  jusqu’au salon, posa l’œil sur la vitre de la fenêtre qui donne sur l’avenue où, les arbres figés étaient dans un profond

silence.

Les lampadaires pâles illuminaient les trottoirs, et avec ses yeux

las elle ouvrit la fenêtre, regardant un tas de jeunes regroupés avec leurs portables allumés.

Au milieu de l’avenue déserte on entendit des hurlements et des

cris, puis des mots simplets comme «NTM », «va te faire chier…,

ils roulaient des drôles de cigarettes et, elle se demanda s’il fallait appeler la police mais, d’un coup lui reviennent les mots de son concierge quand les locataires évoquaient les dégâts faits par les

jeunes à l’entrée de l’immeuble : "ils sont jeunes" disait-il, nous

aussi avions fait des conneries ? Vous ne vous rappelez pas ?!

Mais oui elle se souvint, de sa jeunesse et de quelques bêtises.

- Pourtant, jamais elle n’avait fait des dégâts, ni manqué de

respect, à autrui !

Au milieu de l’avenue passa une voiture, derrière celle de la

police longeait la route et, en un instant les jeunes s’évaporent

sous l’aile d’un coup de sifflet, venu on ne sait d’où !

Elle resta là, tête posée contre la vitre. La police ne s’arrêta pas.

Les jeunes envolés par un trou invisible ne se voient plus. Elle

reprit une cigarette et, se dit : si j’avais appelée l’ordre, elle me

dirait que je me trouve en total désordre !

Repartant, elle glissa dans son lit, l’air hébété et, resta une heure

à compter les moutons de son enfance !

Rosario Duarte da Costa

Copyright

12/10/2012

 

pastor de ovelhas

Auteur: Bilito "olhares.com"

Olhares de Ovelha

 

 

 

 

Publié dans Comptines! Lendas

Commenter cet article