François Hollande! ( au Pays de Merkolande)

Publié le par Rosario Duarte da Costa

 

  Images:www.liberation.fr

 

François Hollande!

( au Pays de Merkolande)

 

Un homme élu, un autre style. Un style nouveau !

C’est comme le nouveau vin. Il faudra le déguster, avant de le critiquer.

 

Je l’ai entendu dans son Hommage à Jules Ferry (ancien ministre

de l’instruction publique). Il dénonce sa manière d’appui au colonialisme, tout en évoquant la manière positive avec laquelle

il a installé l’esprit de l’école laïque pour tous, et la formation

pour les élèves et, pour les maîtres.

Malgré une pluie battante, jeunes et moins jeunes l’ont écouté.

Parti ensuite en hommage à Marie Curie, des hommages

forts en symboles : par les racines, les capacités, l’accueil de la

France à des étudiants venus d’ailleurs, qui lui ont bien rétribué !

 

La Recherche est pour le Président aussi un axe prioritaire.

 

Enfin, après un repas à l’Élysée, entouré d’invités choisis,

il s’est rendu à l’Hôtel de Ville de Paris où, il y avait « le gratin » politique.

Le Maire de Paris a parlé en premier. Il cite :

«La France et Paris, avançons maintenant avec le même pas ».

 

Lors de son allocution le Président en parlant de la France dit :

«  Tout ce qui fait progresser Paris, fait avancer la France ».

 

Il considère que la ville de Paris et le Gouvernement doivent

avancer ensemble.

 

Après l’Hôtel de Ville le P.R. est parti en Allemagne rencontrer

Madame Merkel la chancelière de laquelle il a reçu des

honneurs militaires.

Il y aura un dîner de travail, après un entretien préalable, qui a

lieu en ce moment.

De toute manière entre les deux il y aura des divergences . Mais,

certainement ils ont aussi quelques points communs.

L’Allemagne aujourd’hui commence elle aussi  a avoir des

difficultés liées à la crise. En plus elle vient de perdre une grande

partie les élections régionales. Et, il y aura des élections dans un

an où, la chancelière risque de les perdre. Ceci veut dire que

Madame Merkel n’est plus en situation de force, comme par

le passé.

Alors, si l’on ne peut pas modifier le Traité de Lisboa, il sera

peut-être possible de l’aménager autrement…

Attendons les résultats de la rencontre entre la France et

l’Allemagne, puisque le nouveau Président y est !

  Rosario Duarte da Costa

Copyright

15/05/2012

 

 

 

 

Publié dans Dialogues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article